Quite à se ruiner, autant que ce soit utile

J’ai déjà évoqué l’aspect verry expansive de la vie de jeune maman. Bien sûr, pour faire des économies, on pourrait le faire jouer avec des chiffons et dormir dans de jolis paniers, mais non, pour ma part, j’A-DORE aller dépenser plein de thunes chez Aubeurt, Orchestro ou Bébé 8. Même quand je n’ai plus une thune. Lire la suite

Publicités

Turn-over en garde-robe

20160207_134332.jpg

Hier soir, Fils a hurlé pendant de longues heures, rouge de colère, des larmes plein les yeux. J’ai tout essayé, le balader à plat ventre sur mon avant-bras, le bercer, lui agiter le hochet sous le nez, le balancer doucement dans son transat, lui donner le bib’, lui chanter des chansons idiotes (tout ce qui, d’habitude, marche), mais rien à faire, la sirène tonitruante continuait à chanter. C’est en lui vérifiant pour la troisième fois la couche que je me suis aperçu que Fils avait la plante des pieds écarlate, la faute au pyjama subitement devenu trop petit. Lire la suite

Mes voisins, mes emmerde(eur)s

Aujourd’hui, j’ai besoin envie de parler des joies du voisinage.

Il est clair à présent que la méchante fée des voisins s’est penchée sur mon berceau à ma naissance pour m’asséner une malédiction qui s’avère tenace. Cette hypothèse me paraît la plus plausible (la seconde étant que la majorité des gens de ma région seraient des relous sans gêne ni discrétion, considérant qu’ils sont seuls au monde).

Un petit retour dans le temps (encore ?!) s’impose. Lire la suite